Faire de la publicité sur Facebook

Le réseau social Facebook est devenu un moyen de communication incontournable de nos jours. Cependant faudrait savoir s’y prendre si on veut faire de la publicité sur Facebook.

Comment faire ?

Vous pouvez créer une publicité Facebook en utilisant l’outil de création de publicités dans le Gestionnaire de publicités ou dans Power Editor. Pour cela, il faut aller dans le Gestionnaire de publicités, cliquez sur Créer une campagne dans Power Editor, cliquez sur Créer une campagne. Une fenêtre peut apparaître sur votre écran, où vous devrez sélectionner Utiliser l’aide à la création. Si ce n’est pas le cas, vous serez automatiquement redirigé vers l’outil de création de publicités. Vous devez alors choisir un objectif publicitaire.  Ensuite il faut cliquez sur continuer. Aux étapes suivantes, vous pouvez choisir de promouvoir votre Page, votre entreprise, votre site web ou votre évènement, puis choisir l’audience, le budget, les images  et le texte de la publicité avant de passer votre commande.

Pour choisir le bon objectif publicitaire, répondez à la question « quel est le résultat le plus important que j’attends de cette publicité ? » Il peut s’agir des ventes sur votre site web, des téléchargements sur votre application ou de l’augmentation de la connaissance de la marque.

Quels sont les avantages à faire de la publicité sur Facebook ?

Les avantages de faire une publicité sur Facebook sont multiples. En effet, cela permet de :

  • Créer du buzz sans payer l’affichage via un paiement au CPC.
  • Toucher les 7 millions d’inscrits.
  • Donner une image tendancede ses produits et son entreprise.
  • Utiliser un média avec un ROI intéressant.

Les Social actions qui montrent qui dans vos contacts a cliqué sur une publicité vous offrent la possibilité d’utiliser la recommandation via des tiers. Toutefois, il faut signaler qu’il y’a aussi un certain nombre d’inconvénients à savoir, toucher peu de seniors et surtout les réfractaires aux nouvelles technologies. Payer pour de nombreux « faux clics » : entre les nombre de clics sur Facebook et vos visites il y a une forte différence qui n’est pas exclusivement expliquée par un temps de chargement trop long.  Ne pas pouvoir cibler aussi efficacement que sur Google Adwords : il n’est pas possible de choisir d’apparaître pour des mots clés ultra ciblés. Des changements de design de la page Facebook qui nuisent à la visibilité de l’annonce, ce qui peut fortement influencer la visibilité de vos annonces. Néanmoins, force est de constater que  Facebook reste un canal très utilisé par les annonceurs.

SEO mobile : Conseils pour optimiser votre application mobile

Avec l’apparition de l’App Store d’Apple – plus de 2 millions d’applications – et Google Play store – plus de 2,4 millions d’applications –  le jeu a changé. La popularité des applications comme Facebook, Snapchat et Pokémon Go est stupéfiante.

L’optimisation de votre application mobile est la meilleure façon d’avoir un meilleur taux d’engagement. Cependant, ce n’est pas toujours facile.  Voici quelques conseils  de base pour optimiser votre application mobile.

  • Le titre

C’est la métadonnée la plus important pour l’optimisation de votre application mobile. Le titre et l’icône sont la première chose qu’un internaute va voir, c’est votre image de marque. Rédigez un titre qui décrit clairement la nature et utilité de votre application mobile.

  • La description

Vous n’avez pas suffisamment d’espace pour rédiger tout un discours sur les caractéristiques, les avantages et les bénéfices de votre application. Vous devez décrire l’utilisation et les bénéfices de votre application dans deux phrases. Rédigez un descriptif clair, concis et convaincant. Utilisez les mots clés avec parcimonie.

  • L’utilisation des mots-clés

Contrairement à Google Play, Apple a une section distincte pour les mots clés particuliers. Profitez de cet avantage pour pallier la limite de caractères. Utilisez des mots clés pertinents et ne répétez pas le mot clé que vous avez inclus dans le titre. Séparez les mots clés avec des virgules sans espace pour tirez le meilleur parti de l’espace disponible.

Utilisez des mots-clés spécifiques à un pays et à une langue. Les stores iOS et Android disposent de magasins spécifiques à chaque pays. Cette méthode pourrait très bien augmenter considérablement le téléchargement de votre application. Si vous n’avez pas le temps ou si les compétences vous manquent, vous pouvez faire appel à une société spécialisée dans le développement d’applications mobiles pour vous aider. Ceci engendrera un coût supplémentaire mais les résultats seront certainement au rendez-vous.

Les Moocs : apprendre par Internet, se former sérieusement, c’est possible

Accéder à des formations dispensées sans avoir à se déplacer, à investir, à arriver à une heure précise ? C’est possible désormais avec les MOOCS.

Depuis quelques années, ce mode d’apprentissage s’est accru mais il a divisé : perçu comme une menace pour certains, comme opportunité pour d’autres, ils ont parfois eu du mal à se faufiler sur la toile pour y trouver leur place. Et pourtant, ils ne cessent de conquérir des personnes de tous horizons et de tous âges pour leur permettre d’enrichir des connaissances ou acquérir de nouvelles compétences.

Les principes des MOOCS

L’accessibilité de cours selon un nouveau schéma qui s’inscrit dans la logique des nouvelles technologies. Une nouvelles façon de se former sans se ruiner, ce qui permet à un plus large public d’y accéder. On comprend que des instituts les regardent d’un œil noir !

Mais c’est quoi un MOOC ?

MOOC signifie en anglais « Massively Open Online Course ». Pourquoi massif, parce que son but est de toucher massivement les populations intéressées. Et par la toile, il n’y a pas de limites. On ne pousse pas les murs d’une salle de cours ou d’un amphithéâtre alors que les MOOC ne sont pas cloisonnés à un nombre restreint de participants, bien au contraire. Voilà un atout de taille pour ces cours que vous pouvez suivre en ligne.

Peut-on réellement se former sans professeur ?

Le professeur déroule le cours par vidéo, illustre ses propos par des copies d’écran ou des démonstrations dynamiques. Mais, touchant des milliers voire des millions d’élèves, il n’y a pas d’échange personnalisé élèves-professeurs, aucune interaction. C’est le noyau dur en ligne de mire de nombreux réfractaires, et pourtant, peut-on interagir individuellement avec un professeur de faculté ?  Pas plus qu’on ne peut mettre sur pause et revenir en arrière deux, trois, cent fois si nécessaire.

De plus, la formation est dynamique et tient généralement compte de différentes hypothèses pour anticiper au mieux les questions diverses et variées qui pourraient naitre dans l’esprit des élèves virtuels.

Certains professeurs ou experts sont présents sur les forums de discussion et très généralement, une entraide communautaire se construit naturellement. Une caractéristique propre à Internet et qui existe dans une moindre mesure en mode réel. Poseriez-vous aisément une question à un expert ? Oseriez-vous expliquer un fonctionnement à une personne en difficulté ? Les débats sont-ils courants en mode réel dans un but d’optimisation, de conseils ?

Les formations sont-elles reconnues ?

Certaines formations sont désormais reconnues par des professionnels (délivrance d’un certificat de niveau) et peuvent être inscrites au CV. Il existe également des tests de validation des acquis indépendamment des cours eux-mêmes et selon les domaines.

Dans quels domaines trouve t-on des MOOCS ?

Un grand nombre de domaines sont aujourd’hui concernés et ne sont pas réservés aux métiers digitaux. Il peut s’agir d’organiser son temps (les mind mapping par exemple), de construire des sites Internet (WordPress, Joomla…), de développer dans des langages de programmation particuliers (C, Java, PHP, SQL..), réaliser des pâtisseries (pour développer une entreprise indépendante ou participer aux émissions actuelles), changer le carrelage d’une salle de bain…  Vous l’aurez compris, les domaines sont nombreux.

Faut-il être expert en informatique pour suivre un MOOC ?

Suivre un MOOC est à la portée de tous. Il suffit de se connecter à une plateforme, se créer un compte, sélectionner le cours et le suivre en audio et vidéo. Aucun matériel nécessaire n’est requis, la seule contrainte, une connexion Internet.

 

Engager votre communauté

Avec la monté en puissance des réseaux sociaux, les marques ont clairement misé sur le digitale, et ce, sans distinctions de taille ou d’activité. Avoir une présence sur les réseaux sociaux ne coûte rien, mais peut rapporter gros, et ça, les marques l’ont bien comprise. Il est facile d’être présent, prouver aux utilisateurs que vous l’êtes pour de bonnes raisons, c’est déjà plus difficile. Sans l’aval de votre communauté, vous risquez de voir votre présence vous nuire. Vous devez voir les internautes réagir à vos publications, vous retweeter, aimer vos interventions, les partager. C’est lorsque votre communauté réagit, s’engage, que votre mission est réussie.

Voici quelques techniques très efficaces pour parvenir à cet objectif :

 

Vous devez maintenir une présence régulière..

L’ensemble de vos réseaux sociaux doit être gardé actif, alimenté par du contenu régulier, pour que votre communauté est toujours quelque chose à se mettre sous la dent. Les gens doivent pouvoir venir de façon régulière pour découvrir votre actualité, vous devez créer un rendez-vous avec eux. Ne vous faites pas oublier, c’est la clé. N’hésitez pas à revenir sur vos dernières actualités, afin de vous assurer que l’ensemble de vos abonnés ait reçu l’information et puisse y réagir. Le passage par vos réseaux sociaux doit devenir une habitude pour les utilisateurs.

 

Entretenez un lien entre vos différents réseaux sociaux.

Lier vos réseaux sociaux est crucial pour créer un effet de vase communiquant, de complémentarité. N’hésitez pas à utiliser chaque plateforme pour ce qu’elle a de meilleur. Ne négligez pas votre site, balisez-le avec des boutons renvoyant vers vos différentes pages, incitez vos utilisateurs à laisser un avis, à partager leurs retours, à retweeter votre actualité. Ils doivent pouvoir interagir avec vous, à tout moment.

Vous pouvez également interagir avec les réseaux sociaux d’autres structures, proches de votre activité, vous montrant ainsi à un nouveau public.

 

Misez sur votre identité visuelle.

Ne négligez jamais la qualité des images et des vidéos que vous proposez, gardez une bonne cohérence dans vos choix de photos, de couvertures, tout en n’oubliant jamais de rendre vos publications efficaces. Ajoutez, par exemple, un call-to-action sur vos photos, rappelant aux gens de partager ce contenu. C’est un point clé pour augmenter l’engagement de votre communauté, il est important que vos photos donnent envie de participer.

 

Restez proche de votre communauté.

Vous devez répondre au maximum de commentaires possibles, entretenir des discussions avec les internautes. Cela aura un impact positif sur les retours que vous recevrez. Il est logique de participer aux discussions si on sait qu’on est lu et qu’on a de grandes chances de recevoir une réponse, cela l’est moins si on a l’impression de parler à un mur. Alimenter un dialogue générera du trafic, augmentant ainsi votre visibilité. Les gens doivent être capables de voir une personne, et non une simple interface.

 

Publiez du contenu donnant envie de réagir.

Vous pouvez avoir recours aux concours, qui sont un excellent moyen de mobilisation autour de vos réseaux sociaux, vous garantissant un boom de votre trafic et l’arrivée de nouveaux membres pour votre communauté. Demandez son avis à cette dernière, incitez-la à participer. Les sondages sont parfaits pour cela, puisque vous ferez réagir les gens deux fois, lors du vote et lors de l’affichage des résultats de ce dernier.
Avec ces quelques techniques, vous n’aurez aucun mal à tirer un maximum de retours de vos

Animer une page Facebook pour votre activité professionnelle

Facebook est un levier de communication très fort et les sociétés l’ont bien compris. Ce réseau social permet de se faire connaitre gratuitement. Et si des publicités payantes peuvent êtes souscrites dans des budgets limités, il est possible de promouvoir gratuitement.

Vous avez déjà votre page personnelle et vous êtes heureux de partager vos anecdotes, vos bons plans, vos photos de vacances. Créer et animer une page professionnelle est tout autre chose. Vous devez déterminer l’objectif : gagner en notoriété, en vente, en recrutement, en relationnel. En fonction, les cibles, les moyens employés différeront et pas seulement.

Les bases d’une page professionnelle Facebook

Les bases sont évidemment un nom, un logo et une activité. La page à propos doit être complètement renseignée pour savoir qui vous êtes et de quoi il s’agit et permettre de vous voir et vous trouver. De même, la page est votre vitrine et une vitrine doit être alléchante, soignez la photo de profil et celle de couverture.

Les publications Facebook

Vous devez établir un planning rédactionnel de vos publications. Et ne n’est pas pour rien que Facebook a prévu cette option pour vous y aider. Variez les plaisirs, vos contenus doivent être variés, attrayants, percutants, amusants, informatifs. Si vous êtes monocorde, vos visiteurs se lasseraient, n’y trouveraient plus d’intérêt, vous toucheriez moins d’Internautes par manque de diversité et votre page pourrait finir par être désertée et tomber aux oubliettes.

Optimisez vos contenus avec des mots clefs et habillez-les de photos et vidéos. Les visuels attirent l’attention, suscitent de la curiosité et de l’intérêt pour que vos contenus soient partagés. Plus ils seront partagés, plus vous gagnerez en audience et en fans. Soyez original, utilisez le direct, la vidéo 360 par exemple.

Et publiez régulièrement, avec parcimonie. Inonder vos fans d’informations et ne plus rien leur servir pendant quelques jours ou quelques semaines pourrait vous desservir. Ils pourraient être agacés, se sentant spammés car rappelons le, quand ils vous suivent vos publications s’inscrivent sur leur mur. Et, à l’inverse, les périodes d’inactivité pourraient décrédibiliser votre page et ne pas donner envie à vos abonnés de revenir. Quel intérêt pour n’y trouver rien ?

Répondre aux commentaire Facebook

Ne laissez pas les commentaires sans réponse. Vos Internautes ont pris le temps de vous écrire, de vous témoigner de l’intérêt et vous devez en faire autant par retour. Et ignorer ou supprimer les commentaires négatifs seraient des erreurs. Répondez et tournez les choses aussi positivement que possible, le cas échéant.

Utiliser les statistiques Facebook

Les statistiques vous permettent d’évaluer la popularité de votre page, l’efficacité d’une publication ou d’une promotion ; utilisez ces statistiques pour axer différemment ce qui ne marche pas et utiliser les leviers qui fonctionnement bien.

Organiser des campagnes

Facebook vous permet de définir des budgets de promotions pour toucher plus d’internautes. C’est vous qui êtes aux commandes pour dire quand, quoi, comment et définir votre cible (région, âge, centres d’intérêt…).

Il y a de nombreux leviers de communication et de communication aujourd’hui proposés par Facebook. Prenez le temps de les découvrir pour rendre votre page efficace et optimiser votre activité.

Les réseaux sociaux s’imposent au personnel comme au professionnel

Un réseau social, c’est quoi ?

Un réseau social est un lieu d’échange sur Internet. Les internautes s’inscrivent et communiquent entre eux sur tous sujets : leur vie, l’actualité people, la politique, l’informatique, les bons plans et bien d’autres thématiques encore.

Quand on parle de réseaux sociaux, Facebook vient immédiatement à l’esprit. Normal puisque c’est le réseau social numéro 1. Vient ensuite Tweeter, LinkedIn, Viadeo ou You Tube et Instagram. Même si ces deux derniers ne sont pas toujours imaginés en tant que tels, ils sont bien des réseaux sociaux.

Pourquoi les réseaux sociaux sont-ils si importants

Parce qu’il véhicule une image. Bien sûr, quand le compte est un compte privé et ne traite que de la vie au quotidien, l’intérêt n’est généralement partagé que par des proches, famille et amis, voire amis des amis. Lorsqu’il s’agit d’une entreprise, d’une personnalité, d’un service, l’enjeu est différent. L’image (la e-reputation) voyage sur ces réseaux, se développe, s’ancre et une réputation qui peut être bonne ou mauvaise.

La promotion se fait aujourd’hui au travers des réseaux sociaux. Une entreprise a une page Facebook, un compte Tweeter, organise des campagnes de publicité, soumet des annonces de recrutement, annonce le lancement d’un produit, créé des évènements, créé des sondages…

De plus en plus, les réseaux sociaux sont utilisés comme un moteur de recherche pour trouver, par mots clefs, un artisan, un emploi, une information, un service, etc.

Animer les réseaux sociaux

Rejoindre un réseau social est une très bonne chose, si tenté que l’animation soit efficace. Si un compte ne vit pas, il sera inefficace, transparent, et peut décrédibiliser même. Imaginez-vous recherchez un prestataire de services et voir qu’aucune activité n’a transité sur sa page Facebook depuis deux ans, iriez-vous le contacter pour faire affaire ? Certainement pas.

Animer un réseau social s’apprend, s’organise et prend du temps. Une compte professionnel ne se gère pas comme un compte personnel.  Et chaque réseau a ses codes.

Et selon l’activité, l’objectif, tous les réseaux sociaux ne répondent pas aux attentes. Il faut y consacrer du temps et se focaliser sur celui ou ceux qui correspondent et permettent d’atteindre les objectifs. Par exemple, les réseaux LinkedIn et Viadeo sont des réseaux d’échanges entre professionnels alors que Facebook couvre tout public, perso et pro.

Il ne faut pas sous-estimer l’impact des réseaux sociaux qui permettent de gagner en visibilité, favoriser l’e-reputation, capter des internautes, promotionner et restés connectés à son public.

High-tech : les nouvelles tendances en termes de gaming

Accro de la nouvelle technologie ou pas, qui n’a pas envie de s’évader un peu de la réalité pour se plonger dans l’univers irréel grâce à un jeu vidéo ? Incontestable addiction pour les uns et simple loisir pour d’autres, les jeux vidéo font bien partie du monde high-tech de notre quotidien, car ils ne cessent aussi d’évoluer. Fans de jeux vidéo et de consoles dernières génération, voici les quelques incontournables de cette année.

Les meilleurs jeux pour filles pour l’année 2017

Il est évident que les filles, autant les garçons savent aussi manier les consoles comme des gamers avérés. Si les garçons sont plutôt orientés vers les jeux qui combinent le jeu proprement dit à l’action, au sport ou à la stratégie, les filles préfèrent mieux les jeux plus ludiques, réalistes et moins violents, mais nécessitant aussi de stratégie. Stardoll, un jeu d’habillement, Barbie qui permet de s’amuser avec divers jeux comme des puzzles, des supers tenues ou des relooking tout cela avec de la musique et de la danse, voici les échantillons de jeux pour filles qui feront des vagues cette année. Ne manquez également pas les jeux en ligne Didi game, Wambie, Star Sue, Ma bimbo, Oh my Dollz ou encore Ie dress- up font également partie des jeux de fille incontournables pour 2017.

 

 

Just Dance, Dance Central, les stars des jeux vidéo de danse : bouger tout en s’amusant

Qui a dit que les joueurs, bien qu’étant un addict de jeu vidéo, étaient forcément affalés dans leur canapé ? Pour s’amuser et profiter d’une activité physique le temps d’une partie de jeu vidéo, filles et garçons peuvent profiter de plusieurs jeux vidéo de danse qui font actuellement vibrer le salon de millions de joueurs à travers le monde. Le concept d’un jeu vidéo de danse est vraiment simple, car il suffit de reproduire les pas des danseurs à l’écran. Le but est de réaliser le meilleur score possible en jouant seul ou à plusieurs. Ce phénomène se répand autant une compétition d’envergure telle le concours Just Dance qui aura lieu à Paris Games Week les 27 et 28 octobre prochain. La conquête des jeux vidéo de danse n’est qu’à ses débuts.

Création de site web: statique ou dynamique ?

Avoir son site internet est un véritable tremplin pour l’entreprise pour se faire connaître et pour promouvoir ses activités. Si vous décidez de créer vous-même votre site web, outre le choix du contenu, il faut aussi choisir s’il s’agit d’un site statique ou d’un site dynamique. Dans la suite de cet article, vous allez découvrir la différence entre ces deux concepts.

Read More

Quel contenu mettre sur un site internet ?

Avoir un site internet est devenu un impératif pour se faire connaître et pour promouvoir les activités de l’entreprise. Cependant, un site internet se doit d’être une vitrine, l’image de l’entreprise. Il se doit aussi informer et renseigner sur les activités, les produits et les services de l’entreprise, c’est là que la question du contenu du site internet se pose. Dans la suite de cet article, vous allez découvrir justement quelques conseils pour bien choisir les informations, le visuel et  les autres contenus du site.

Read More

Référencement et positionnement: quelles différences ?

Pour ceux qui souhaitent se lancer dans la création d’un site web, deux termes peuvent mener à des confusions. Il s’agit du référencement et du positionnement. Il faut dire que l’utilisation de ces deux termes a un rapport avec les moteurs de recherche. Dans la suite de cet article, vous allez découvrir justement ce que référencement et positionnement signifient et leur impact pour un site internet.

Read More