Tout sur le métier de community Manager

Le community management est un métier récent en plein essor avec la technologie. Cette profession consiste à animer et à fidéliser les clients d’une entreprise ou d’une marque. Ce métier a été créé vu la croissance des utilisateurs du web et l’évolution des marketings sur les réseaux sociaux pour que les entreprises puissent améliorer leurs images.

Les rôles d’un community Manager

Pour arriver à l’objectif de fidéliser son client, une entreprise doit recruter un community manager ou gestionnaire de communautés. Il a pour mission principale de gérer l’image et la notoriété de l’entreprise sur web en:

  • Mettant à jour des publications selon l’actualité et les objectifs commerciaux de l’entreprise
  • Gérant l’image de l’entreprise sur les réseaux sociaux : il doit utiliser et créer des animations pour attirer l’attention des internautes
  • Établissant la stratégie de marketing sur web avec les outils pertinents
  • Assurant la veille informationnelle et concurrentielle : il doit surveiller ce que font les concurrents
  • Regroupant les actions ayant recours aux réseaux sociaux ou via internet tels que les campagnes, l’animation de comptes, les jeux de concours, et autres.
  • Répondant aux questions via les forums, les réseaux sociaux, et autres.
  • Lançant des programmes publicitaires  auprès des cibles, des nouveaux produits, et autres.
  • Faisant la restitution des actions menées
  • Mettant en place les indicateurs de performances

Les formations et les compétences nécessaires

Le métier de gestionnaire de communauté est accessible aux personnes ayant un bac +2 en commerce ou en techno-commercial. Dès fois, les recruteurs exigent un bac +3 en marketing numérique, mais il est préférable d’avoir au moins un bacc+5 en marketing digital et réseaux sociaux. Pour garder l’image d’une entreprise, le Community Manager doit avoir les compétences nécessaires sur le marketing et les qualités rédactionnelles. Et pour avoir une bonne visibilité de l’entreprise sur les réseaux sociaux, il doit être compétent sur la création du contenu de marque et la gestion de crises. Et cela implique également ses compétences sur la planification et les analyses des statistiques.  

Les qualités requises

Pour que le gestionnaire de communauté en ligne atteigne l’objectif fixé, il doit maîtriser au bout de ses doigts les outils du web. Les clients seront fidélisés s’il a le sens de leadership, c’est-à-dire il doit être un bon meneur et ouvert d’esprit, surtout lorsque les internautes insultent et apportent des provocations. Et pour que les cibles suivent l’actualité de l’entreprise, le Community Manager doit avoir le sens d’organisation et de créativité. Et pour être à la hauteur de l’évolution technologique, il doit être curieux pour savoir les nouveaux outils de web et les nouveaux usagers. Un bon gestionnaire de communauté en ligne doit aussi maîtriser les échanges, avoir un sens de l’organisation pour planifier ses activités.  

Tout ce qu’il faut savoir sur le métier du community manager ?

De nos jours, les entreprises ne pourraient pas se passer de l’évolution technologique pour son développement. Elles doivent créer des sites web et surtout des comptes sur les réseaux sociaux afin de développer sa réputation et sa notoriété.  C’est pour cela qu’une entreprise doit recruter un community manager  ou un gestionnaire de communautés qui assure le webmarketing.

Les principales missions

Étant donné que la société d’aujourd’hui se traine dans les réseaux sociaux, le community manager a pour mission de créer un compte de l’entreprise sur des réseaux sociaux, afin de développer la stratégie de communication pour une bonne visibilité de l’entreprise auprès du public. Sachez que la présence d’un community manager dans une entreprise est très importante pour sa croissance. Donc, voici ses autres fonctions, à part la création des réseaux sociaux :

  • Effectuer un planning de publication qui sera en fonction de l’actualité et des objectifs commerciaux de l’entreprise ;
  • Mettre à jour les contenus dans le site de l’entreprise : son rôle ne reste pas à publier un simple statut mais aussi effectuer une partie graphique ou vidéo ;
  • Interagir avec les membres : répondre aux questions ;
  • Augmenter la visibilité de l’entreprise sur le web ;
  • Fidéliser les clients et acquérir des nouveaux grâce aux contenus qu’il publie ;
  •  Faire l’analyse des résultats ;
  • Assurer la veille concurrentielle.

Les formations nécessaires

Le poste de community manager peut-être accessible avec un bac + 2 en Communication, en Management commercial opérationnel (MOC), en techno-commercial ou en métier de multimédia et de l’internet. Mais selon la taille de l’entreprise, les recruteurs exigent un diplôme niveau bac + 3 comme la licence pro E-commerce et marketing numérique, ou en licence pro métier numérique ou de la communication. Pourtant avec la montée en puissance des réseaux sociaux à notre époque, les entreprises sont obligées de se changer en digitale. C’est pour cela qu’il est aussi préférable d’avoir le diplôme de bac + 5 en marketing digital et réseaux sociaux, dans l’école de commerce, de marketing, de relations publiques ou de journalisme.        

Les qualités et compétences requises

Pour obtenir le poste de community manager, le candidat doit avoir une grande compétence sur la rédaction adaptée aux secteurs d’activité des entreprises. Mais tout d’abord, l’intéressé doit maîtriser l’informatique et comprendre les mécanismes des différents réseaux sociaux. Et pour développer la visibilité de l’entreprise sur web, le postulant doit aussi comprendre les principes de marketing et de la communication. En clair, un gestionnaire de communautés doit avoir un esprit créatif pour attirer plus d‘internautes. Et pour les fidélise, il doit avoir du sang-froid en cas de critique et avoir un esprit d’écoute pour réagir efficacement en cas de crise. Donc, il devrait être un bon communiquant, un diplomate et ayant des notions de graphisme pour apprécier l’entreprise et ses valeurs.  

Comment devenir un community manager ?

Dans le monde du webmarketing, chaque société et entreprise visent continuellement à avoir une bonne visibilité auprès du public. Le community management fait d’ailleurs partie des procédés visant à promouvoir l’image d’une marque sur la toile. C’est le métier de community manager qui se charge plus précisément de cette mission. Cependant, une question se pose : quels sont les critères à exigés par la profession ?

 

Les rôles du community manager

La mission d’un community manager consiste à  mettre en avant une marque sur les réseaux sociaux, dans le but de promouvoir sa réputation envers les internautes. Pour ce faire, l’agent rédige des contenus de la marque et les poste sur le web afin que l’entreprise obtienne un certain renom auprès du public.

Dans son travail, cette personne doit définir le cœur cible pour avoir une meilleure influence. De la même façon, elle est tenue de déterminer les lieux de rencontre que ce soit sur Facebook, twitter ou autres réseaux sociaux. À cette occasion, elle déterminera les besoins et les opinions des consommateurs à propos de la société.

Le métier se charge parallèlement de surveiller sa thématique sur Google ou les différents sites concernés. Il peut participer aux conversations grâce à l’organisation des événementiels, la proposition de tests produits et le partage des informations. Le but étant de toujours garder une relation continue avec les influenceurs.

 

Les capacités requises pour devenir un community manager

Pour être compétent dans le domaine du community management, l’intéressé doit avoir une grande capacité de rédaction. C’est effectivement capital pour que les contenus partagés sur les réseaux sociaux soient pertinents et faciles à comprendre. Il faut de même que les informations données dans son article reflètent une bonne image de la marque. L’agent est aussi tenu de connaitre la marque, son univers créatif et ses stratégies pour pouvoir mieux la mettre en avant.

Un bon sens relationnel et un esprit d’analyse sont parallèlement requis pour bien entretenir le dialogue avec les clients et les prospects. Ces aptitudes servent également à favoriser les échanges entre les diverses communautés.

En outre, il faut maitriser les différentes approches et d’en savoir adopter la bonne afin d’atteindre le but de façon optimale.

 

Engager votre communauté

Avec la monté en puissance des réseaux sociaux, les marques ont clairement misé sur le digitale, et ce, sans distinctions de taille ou d’activité. Avoir une présence sur les réseaux sociaux ne coûte rien, mais peut rapporter gros, et ça, les marques l’ont bien comprise. Il est facile d’être présent, prouver aux utilisateurs que vous l’êtes pour de bonnes raisons, c’est déjà plus difficile. Sans l’aval de votre communauté, vous risquez de voir votre présence vous nuire. Vous devez voir les internautes réagir à vos publications, vous retweeter, aimer vos interventions, les partager. C’est lorsque votre communauté réagit, s’engage, que votre mission est réussie.

Voici quelques techniques très efficaces pour parvenir à cet objectif :

 

Vous devez maintenir une présence régulière..

L’ensemble de vos réseaux sociaux doit être gardé actif, alimenté par du contenu régulier, pour que votre communauté est toujours quelque chose à se mettre sous la dent. Les gens doivent pouvoir venir de façon régulière pour découvrir votre actualité, vous devez créer un rendez-vous avec eux. Ne vous faites pas oublier, c’est la clé. N’hésitez pas à revenir sur vos dernières actualités, afin de vous assurer que l’ensemble de vos abonnés ait reçu l’information et puisse y réagir. Le passage par vos réseaux sociaux doit devenir une habitude pour les utilisateurs.

 

Entretenez un lien entre vos différents réseaux sociaux.

Lier vos réseaux sociaux est crucial pour créer un effet de vase communiquant, de complémentarité. N’hésitez pas à utiliser chaque plateforme pour ce qu’elle a de meilleur. Ne négligez pas votre site, balisez-le avec des boutons renvoyant vers vos différentes pages, incitez vos utilisateurs à laisser un avis, à partager leurs retours, à retweeter votre actualité. Ils doivent pouvoir interagir avec vous, à tout moment.

Vous pouvez également interagir avec les réseaux sociaux d’autres structures, proches de votre activité, vous montrant ainsi à un nouveau public.

 

Misez sur votre identité visuelle.

Ne négligez jamais la qualité des images et des vidéos que vous proposez, gardez une bonne cohérence dans vos choix de photos, de couvertures, tout en n’oubliant jamais de rendre vos publications efficaces. Ajoutez, par exemple, un call-to-action sur vos photos, rappelant aux gens de partager ce contenu. C’est un point clé pour augmenter l’engagement de votre communauté, il est important que vos photos donnent envie de participer.

 

Restez proche de votre communauté.

Vous devez répondre au maximum de commentaires possibles, entretenir des discussions avec les internautes. Cela aura un impact positif sur les retours que vous recevrez. Il est logique de participer aux discussions si on sait qu’on est lu et qu’on a de grandes chances de recevoir une réponse, cela l’est moins si on a l’impression de parler à un mur. Alimenter un dialogue générera du trafic, augmentant ainsi votre visibilité. Les gens doivent être capables de voir une personne, et non une simple interface.

 

Publiez du contenu donnant envie de réagir.

Vous pouvez avoir recours aux concours, qui sont un excellent moyen de mobilisation autour de vos réseaux sociaux, vous garantissant un boom de votre trafic et l’arrivée de nouveaux membres pour votre communauté. Demandez son avis à cette dernière, incitez-la à participer. Les sondages sont parfaits pour cela, puisque vous ferez réagir les gens deux fois, lors du vote et lors de l’affichage des résultats de ce dernier.
Avec ces quelques techniques, vous n’aurez aucun mal à tirer un maximum de retours de vos